Revenir au début de la présentation

Ambre, Moustiques et Dinosaures ?

L'auteur a été récompensé à Fossilium 2000 pour ses travaux sur l'ambre...

Retour début du site





Intarissable sur le sujet et s'appuyant sur sa photothèque sans équivalent, l'auteur, ci-dessous, (Eric
Geirnaert) anime des présentations - conférences - expertises à fossilium et structure alors en
même temps (en temps réel) les dossiers les plus éducatifs pour anticiper des publications.
C'est en présentant les sujets au public et en mesurant les réactions que l'on peut
préparer des travaux qui correspondent réellement aux souhaits des lecteurs.
Le public participe réellement à la rédaction des articles, il est associé
aux découvertes, d'où l'enthousiasme général qui, ici transpire et
manque parfois durant les animations de la "Haute" institution...








      L'une des époques les plus enthousiastes autour de la présentation des fossiles de l'ambre (de la collection d'Eric GEIRNAERT) concerne les nombreux commentaires 1998 - 2000 pour expliquer ces sortes d'écailles mouchetées de "tâches", (des tâches toujours en étoiles !), où l'on distingue nettement la préservation des cellules productrices de pigments !!! CE SONT DONC DES MELANOPHORES !!! C'est LA découverte FANTASTIQUE, car, avec cette mention UNIQUE au monde, les fossiles que l'on disait ternes, gris, se parent désormais de leurs couleurs originelles. La preuve est là dans ces fossiles, l'ambre conserve donc les pigments animaux ! Et les fossiles peuvent être alors colorés !







      Fossilium est un célèbre salon d'exposition à Villeneuve d'Ascq. Mais Fossilium (ci-dessus) c'est aussi le nom d'une mascotte imposante (bon sang comme elle est belle !) qui accompagne les exposants (une cinquantaine) et le public (7.500 parsonnes sur 4 jours). Oui, la mascotte Fossilium accompagne l'une des plus belles expositions françaises consacrées aux merveilles géologiques et aux espèces vivantes de la Terre. Minéraux, fossiles et pierres "étranges" côtoient les espèces animales (parfois vivantes)...








L'emblème du salon de fossilium



      Le rayonnement extraordinaire (fort) de cette magnifique exposition est à l'origine de nombreuses vocations et contribue réellement à fédérer un pôle d'éminents spécialistes à Villeneuve d'Ascq. Mon attention portée à l'ambre est née à fossilium...

      En 2000 je remporte le prix (si précieux à mes yeux) de l'animation paléontologique la plus réussie pour mes travaux sur l'ambre... Fossilium est réellement le terrain d'inspiration qui m'a guidé dans mes travaux publiés. La scénographie, la mise en scène des décors si variés dans la salle d'exposition, (quel régal !) sont le fil directeur de mes dossiers. Les choix iconographiques à fossilium ont toujours été judicieux. Le décorum autour de l'estrade (tant surveillé par l'œil expert de Dominique Furne) a contribué à donner une âme très vivante à cette exposition !!!































Fossilium : le Labo-Exploratoire indispensable à l'ambre.
Ici, depuis plusieurs années, le cabinet des pièces rares !


Ici plus qu'ailleurs, l'idée est de trouver des inclusions rares (pour animer des conférences
au salon de Fossilium et compléter des publications très appréciées du public).


      Véritable laboratoire à ciel ouvert, fossilium constitue (a constitué) le terrain d'exploration de l'ambre puis est rapidement le pôle d'interprétation des pièces étranges. Il n'y a rien de plus efficace que de réunir en une seule et même session (quatre jours durant) les spécialistes enthousiastes d'une même discipline qui partagent TOUS le plaisir de la découverte. Les gens du Nord sont accueillants et les briefings sont ici teintés de surprises, pendant ces réunions (informelles) où chacun expose une idée sans apriori. Pendant la conférence, un confrère n'hésite pas à intervient pour annoncer que l'interprétation de la pièce problématique est finalisée. Fossilium constitue un terrain d'échange et de synergie redoutable.

      A l'extrême opposé du roi "fou" qui trône seul dans son laboratoire, la démocratie ici de fossilium construit l'interprétation des pièces par la confrontation des idées... Exit la ploutocratie ce régime politique où les plus riches sont au pouvoir, à fossilium, l'enfant qui ramène une pièce à l'examen a autant de "pouvoir" que celui qui anime la conférence. Ce modèle de partage inspiré de la confédération polygyne myrmécéenne (une communauté de fourmis où rien n'est centralisé car il y a plusieurs reines) est terriblement efficace pour amener sous les feux de la rampe des pièces très intéressantes. Voici quelques inventions inconnues de la science (fossiles d'ambre présentés à fossilium) qui ont ensuité été proposés à la science dogmatique...


5 Découvertes fantastiques, UNIQUES !!!



 

De gauche à droite et de façon chronologique, voici des pièces rares ET MËME UNIQUES (à l'époque de leur découverte, ce sont des mentions inconnues de la science et donc des publications spécialisées) qui ont toutes été présentées et discutées à Fossilium. 1 = une proto plume d'un "dino/oiseau" d'âge crétacé dans l'ambre des Charentes, découvert en 1999 (environ 100 M.A.). 2 = le copal bleu malgache. 3 = un alevin balte. 4 = le mantophasme et son acarien. 5 = la conservation des pigments animaux...
Cette liste n'est surtout pas exhaustive et pourrait être complétée d'une cinquantaine de références...



5 mentions uniques avec les fourmis !!!



 

Les fossiles de l'ambre n'ont finalement une "valeur" que lorsque les pièces sont examinées puis replacées dans le contexte (actualisé) des connaissances parcellaires... Trouver des fourmis dans l'ambre n'a rien de bien étonnant, cet animal est le plus représenté sur Terre. Mais, voici des mentions uniques !!! Ces fourmis de l'ambre constituent des découvertes E-X-C-E-P-T-I-O-N-N-E-L-L-E-S qui comblent des registres paléontologiques vierges de références comparables.
En effet, Trouver une nouvelle sous-"espèce", reste l'activité "pauvre" du prospecteur... Le nombre d'espèces est si ouvert par gisement et surtout par époque (pour des ambres qui couvent plusieurs millions d'années géologiques) qu'il est impossible de ne pas examiner des séries originales évidemment différentes des taxons contemporains.
La vraie belle découverte est de mettre à jour la première référence dans un registre complètement vierge... A fossilium, les experts de l'ambre fouillent aux fourmis et font des annonces TRES exclusives.
1 = le premier transport paléontologique connu. 2 = la première fourmi à mâchoires pièges française. 3 = une "proto"-fourmi française de 100 M.A. 4 = la première fourmi connue de l'ambre roumain. 5 = la première extraction d'une fourmi de l'ambre !!!
Cette liste consacrée aux fourmis de l'ambre n'est pas exhaustive et pourrait elle aussi être complétée.




Puis, les inventions qui, "enfin", passent à la science...


Il faut en moyenne une dizaine d'années pour que la science intègre (dans ses commentaires de fond et ses publications) les inventions paléontologiques faites en amont par des amateurs. Ici, outre les belles photos, en 1998 - 2000- 2002 l'idée diffusée lors des conférences publiques à fossilium était de démontrer que l'ambre rapporte rigoureusement des insectes fossilisés restés colorés par des pigments originels et également des portions animales de vertébrés et surtout des insectes inconnus de la science puisque issus d'un nouvel ordre créé en 2002.


Ici plus qu'ailleurs, à fossilium on découvre des pièces rares...

Ci-dessous, au salon de Fossilium, les personnes échangent réellement et présentent leurs découvertes... Le partage sincère et désintéressé fonctionne et bouscule fondamentalement les codes du savoir féodal et dogmatique centralisé dans la "Grande institution parisienne". Ici, on salon exploratoire de Fossilium, dans le tumulte des animations (gratuites) on co anime, on apprend, on vérifie, on découvre énormément de choses rares (et même uniques) CAR une méthode est prémédité en amont pour travailler autrement qu'au hasard les pieds dans des pantoufles seul au bureau dans une tour d'ivoire.


Ci-dessous, au salon de Fossilium, tous échangent et présentent leurs découvertes...




Les araignées de l'ambre constitue le dossier le plus solide présenté à Fossilium...
























      Depuis le film "Jurassic Park " : Moustiques, Ambre et Dinosaures sont devenus inséparables ! Le sujet de revitaliser les inclusions fossiles (présenté en conférence à Fossilum) est évidemment abordé dans l'ouvrage de l'auteur. (Et dans ce dossier).





Dossier Ambre et Dinosaures



Moustique et ambre... Fossilium a accompagné l'auteur 
pour ses tracaux sur l'ambre Dinosaure et ambre...




      L'emblème du salon de fossilium est donc ce superbe dinosaure de deux mètres de hauteur. Une effigie (presque une "personnalité" vivante) associée à l'ambre depuis de nombreuses années, bien avant même le premier film de Jurassic Park ! ...

      L'une des plus belles découvertes concernant les inclusions rares de l'ambre est celle des gladiateurs qui constituent (2002) un nouvel Ordre de classification des insectes. La découverte est présentée en exclusivité au salon Fossilium...




 

Photo au verso de l'ouvrage


      Moustiques, Ambre et Dinosaures sont devenus inséparables ! En extrapolant un peu, ... au rythme où avance la technique, on peut être tenté de supposer qu'il sera un jour possible de recréer un "petit dinosaure" à partir de l'ambre...
Un éclair de génie et le maniement correcte d'une dépouille de vertébrés prise dans l'écrin jaune miel, alors le scénario de rendre la vie à un "Fossilium" par l'insémination génétique d'un œuf actuel pourrait bien devenir une actualité...

 




Articles de presse :





Une interview par Julia Méreau (Journal Nord Eclair)

Une interview réalisée par Madame
Julia Méreau (Journal Nord Eclair)

Fossilium 2002, 20 ème édition, samedi 9 Novembre 2002 : une interview
réalisée par Madame Julia Méreau (Journal Nord Eclair) en présence de
Monsieur Jean-Michel Stiévenard, Maire de Villeneuve d'Ascq.



Monsieur Jean-Michel Stiévenard à Fossilium


Eric GEIRNAERT présente une première monographie
complète sur l'ambre...


"Je suis né avec Fossilium !"


Une interview par Julia Méreau (Journal Nord Eclair)
Julia Méreau Nord Eclair
Comme d'autres font de la musique, Eric Geirnaert s'est pris de passion pour les animaux figés dans l'ambre pour l'éternité, alors qu'il n'avait que dix ans. Informaticien de profession, cet autodidacte publie aujourd'hui un livre d'art sur l'ambre et ses inclusions. Du jamais vu !

Nord Eclair : Vous souvenez-vous de votre premier contact avec l'ambre ?
Eric Geirnaert : "C'était en 1981... J'avais quinze ans et je suis venu à la première manifestation de Fossilium où j'ai fait la connaissance de Jean Krawczyk, un spécialiste des minéraux de l'Est. Il m'a montré un échantillon d'ambre et je l'ai épaté : je connaissais le nom scientifique de la mouche qu'il y avait à l'intérieur, une "Dolichopodidae". Vous imaginez ? Un gamin de quinze ans ? Mais moi, j'étais déjà un passionné ! Et il m'a expliqué l'ambre..."

N. E. : Justement, qu'est-ce que l'ambre ? Une sorte de sève ?
E. G. : "Oui, c'est ça. C'est une résine qui coule de l'arbre et fige nombre d'animaux qu'elle trouve sur son passage. Vous avez vu Jurassic Park ? Au début du film, on retrouve un moustique préhistorique figé dans l'ambre.
Et bien, c'est ça, il existe une multitude de merveilles figées dans la pierre. Des phénomènes extraordinaires, des inclusions qui ne demandent qu'à être interprétées. C'est insensé ce que l'on peut apprendre à partir cette pierre jaune".

N. E. :
Après les insectes, c'est donc ça qui vous a passionné...
E. G. : "Oui. Passionné par les curiosités, les découvertes par le truchement de cette roche fossile sont illimitées. Il y en a qui font de la musique, moi, je me suis mis à étudier des pièces d'ambre. En 20 ans, j'ai dû collecté un million de pièces et je me suis spécialisé pour des choses qui n'ont jamais été montrées."

N. E. :
Des pièces qui n'ont jamais été montrées ?
E. .G. : "Les scientifiques prétextent inlassablement qu'ils n'ont pas le temps d'observer les nombreuses pièces d'ambre qui leur passent dans les mains. Le temps est une donnée commune à tous… Je prends le temps et c'est comme cela que je tombe sur des pièces uniques. Les chercheurs suggèrent qu'il faut des techniques spécifiques pour étudier les inclusions, etc... Mais vous savez, moi, je ponce les échantillons avec du dentifrice… pour un résultat des plus extraordinaire ! Et puis, j'ai aussi inventé ma propre technique photographique... En 1998, c'est comme cela que j'ai remporté le concours scientifique international du magazine "La Recherche". Je devais bâtir un scénario probant pour expliquer la présence synchrone de 88 fourmis dans une petite pièce d'ambre".

N.E. :
Mais alors vous êtes devenus une sorte de consultant pour les scientifiques...
E. G. : "Aujourd'hui, je suis correspondant scientifique pour la revue "INSECTES" de l'INRA. Et, par la qualité de mes images, je reçois de nombreux E-mail de conservateurs de musées internationaux".

N.E. :
Et vous n'avez eu aucune critique sur votre livre ?
E.G. : "Il y en a qui ont critiqué mes recherches parce que je réalise des images d'art par l'emploi de fonds bleus, (confer cette photo par exemple). Mes travaux sont réalisés avec des papiers de bonbons...
Je n'ai jamais eu la prétention de produire des traités scientifiques mais bien de présenter l'ambre et ma passion sous un angle nouveau, au plus large public possible, divergeant, de ce fait, de la voie purement doctrinale.
Il n'en reste pas moins que mes examens restent minutieux et raisonnés, ainsi je reste découvreur de choses uniques : j'ai trouvé le premier animal de mer, un Cnidaire, figé dans un ambre balte récupéré dans les rebuts d'un congressiste,… J'ai aussi une tique qui régurgite le sang de sa dernière pitance, un échange alimentaire entre fourmis, une graine qui germe, des algues d'eau douce, un alevin, une couleuvre...".

N.E. :
Et pourquoi vous n'êtes pas devenu scientifique ?
É.G. : "La Science,… la quintessence du "Savoir" reste une chasse gardée. Je suis un contemplatif, un fervent de la nature et de l'observation… Je conserve ces positions, parce que c'est une passion. Je ne voulais pas suivre un courant de pensées. C'est comme cela. Je fais aussi du javelot et les lanceurs n'ont pas de sponsors. Ils lancent en T-Shirts noirs. Je désire rester libre."

N.E. :
Libre et reconnu.
E.G. : "Oui. Surtout grâce à mon ami "Fossilium", mon allié de toujours, parce que je suis né avec lui. D'ailleurs, c'est une photo de moi avec "Fossilium" (Ndlr, le dinosaure mascotte de la manifestation) que j'ai choisie pour le dos de mon livre".

Propos recueillis par Julia Méreau (Nord Eclair)
Eric Geimaert est à Fossilium jusqu'à lundi, où il dédicace son livre, "L'Ambre, Miel de Fortune et Mémoire de Vie". Prix : 27 Euros. http://ambre.jaune.free.fr/


Eric Geirnaert - Jean-Michel Stiévenard
 
A Fossilium, Eric Geirnaert dédicace son livre où il dévoile des photos inédites sur l'ambre et ses inclusions en présence de Monsieur Jean-Michel Stiévenard, Maire de Villeneuve d'Ascq.

 





C'est dans un climat vraiment tropical et très ambré, durant vingt
ans, et,en compagnie du dinosaure "Fossilium",que
l'auteur a trouvé l'inspiration d'étudier : l'Ambre, les
Moustiques
et les Dinosaures




Le biotope de Fossilium








Voici une photographie surtout artistique présentée à Fossilium 2000 par l'auteur.
L'art pour exposer les inclusions fossiles, une passion pour l'ambre exprimée sous un angle
nouveau, au plus large public possible, divergeant, de ce fait, de la voie purement doctrinale.

 



 

   

En septembre 2000, au 18 ième salon international de Minéralogie de Villeneuve d'Ascq (Nord), lors de la présentation des inclusions exclusives de sa collection d'ambre, (projection d'un film et exposition de photos), l'auteur remporte le concours : Fossilium 2000 du fossile exposé le plus rare. Confer l'échantillon d'ambre posé sur l'index droit de "Fossilium"...

Cette inclusion minuscule, (4 mm), est le tout premier organisme marin au monde trouvé dans un ambre. Un Cnidaire vieux de 50 M.A. d'années dans une pièce polonaise. Une inclusion absolument unique au monde…

La détermination du Cnidaire





Fossilium 2000 : le prix du fossile exposé le plus rare

Une belle œuvre d'art à l'effigie du dinosaure (fossilium !), le premier prix du concours : Fossilium 2000.





Fossilium, 2000 - Les échos Monsieur le député maire de Villeneuve d'Ascq, M. CAUDRON, a remis
le premier prix fossile à Eric GEIRNAERT
pour son exposition sur l'ambre fossilifère.
(Compte rendu de Monsieur André Hholbecq).







Pour l'exposition Fossilium les belles inclusions fossiles de l'ambre
de la collection d'Eric GEIRNAERT sont très "arachniques"...












Les poster des arignées de l'ambre.
Découvertes, collections, photographies : Eric GEIRNAERT






Dès 2000, le sujet des araignées de l'ambre est à l'étude et constitue la base
d'un dossier de plus en plus élaboré concernant les salticidae présenté ici...

















Mon p'tit cadeau d'anniversaire pour
les 30 ans de fossilium...









Suite de la présentation

En 2014, Fossilium fête ses 30 ans !!!
Il fallait bien un cadeau à la taille
de notre camarade...



Cliquez sur le bout d'ambre pour lire la suite de la présentation.




Nous devons le salon "Fossilium" à Dominique Furne. C'est important de rappeler les choses.
Rendons à César (ici fossilium) ce qui est à César. CQF: vive Dominique, César, et, Fossilium !






Dominique Furne, à qui nous devons l'exposition "Fossilium" présente pour le 30 ième
anniversaire un EXPLOIT ! Tirant sans doute profit des théories de l'ambre (présentés au salon)
Dominique nous annonce des bébés dinosaures vivants et animés pendant
l'exposition ! Vous n'y croyez-pas ? Venez voir !


Rendez-vous à l'Espace Concorde, rue
Carpeaux (Cousinerie) à Villeneuve d'Ascq.





 



Retour au début du site.

- © 2002 Ambre.Jaune -
Contact E-mail Auteur : eric.ambre.jaune@hotmail.fr