Contact / achats - ventes - échanges - expertises : eric.ambre@hotmail.fr


      Etudier l'ambre c'est lire le monde par la fenêtre du temps avec la focale d'une précision superbe posée sur des sujets très variés : évolution des espèces, climatologie, géologie, etc... mais, étudier l'ambre... c'est aussi rencontrer la cupidité totalement débridée des commerciaux (qui spéculent et fraudent sur la résine juqu'à 1.000 € le gramme) et des scientifiques (qui vendent pour 10.000 € le nom scientifique d'une espèce).

      Les nouvelles technologies de la communication et également celles de l'industrie et de la chimie, bouleversent le monde de l'ambre. Désormais, d'un côté, les outils du web peuvent créer l'information (commerciale) et de l'autre les instruments du laboratoire permettent de mélanger les résines récentes et fossiles aux plastiques. La crise aidant, des matières NON rentables deviennent de vraies mannes lucratives. Les oléorésines indurées (subfossiles et contemporaines) sont mêlées entre elles dans des plastiques avec ajout d'inclusions pour concurrencer les Gédanites baltes (à l'agonie). L'Or balte (le brut) sur le déclin, qui cherche son salut commercial (dans la fraude des mélanges en autoclaves, maintenu à flot par la contrebande) est concurrencé par les oléorésines récentes rendues artificiellement insectifères... Le commerce des fausses gemmes n'a jamais été si lucratif (et farfelus !!!). Les réactions se font entendre. Les prix pratiqués dans la célèbre boutique parisienne (que nous ne citerons pas) SONT TOTALEMENT FOUS !!! Les insectes (très communs) dans le copal récent colombien sont vendus plusieurs centaines d'euros et comptez 1.800 € pour un ambre balte (de 10 grammes) dont la valeur au premier marché ne dépasse pas 1€. Les margoulins belges vendent les petits bracelets à 330€ pièce, les spéculateurs (chinois, incroyables) annoncent des prix saugrenus, aléatoires et déraisonnables pour des matières de plus en plus trafiquées...

      Le summum du risible est sans doute pratiqué par quelques scientifiques "fous" de l'ambre. Monsieur xxx (très sérieusement, sans aucun humour) propose pour 10.000€ d'attribuer votre patronyme au nom scientifique de la prochaine espèce fossile qu'il publiera dans la revue xxx avec un insecte piégé dans le copal (une résine subfossile). A l'époque de l'Argent Roi l'ambre a surtout la couleur de l'argent ! La passion de l'ambre est souvent celle de l'argent !!!




      Le scientifique de l'ambre a donc inventé la vérité dérisoire... Le margoulin de l'ambre a inventé le commerce de dupe... Ainsi va le monde géré par l'argent, le prestige et le pouvoir. Mais l'alternative est possible... Exit les prix fous, (et la spéculation à hauteur de 1.000 €/g) ici, sur le site Ambre.jaune, l'idée n'est pas le commerce pur et dur. L'idée est d'avantage de relier les vrais collectionneurs passionnés pour leur permettre d'échanger des pièces (rares mais pas seulement) et ainsi compléter les observations... La richesse n'est pas la "possession"... La richesse est le savoir. La vraie richesse de l'ambre est de comprendre la pierre... D'ailleurs, sur cette idée, présentons un autre cas "déroutant"...



      Le web devenu essentiellement commercial permet de vendre... Le moins que l'on puisse dire c'est que le commerce lucratif ouvre l'appétit sauvage des cupides. Ce qui est gênant (ci-dessus) c'est que l'ogre vorace,
Monsieur xxx, sur le site web xxx, outre les prix fous, utilisent MES pièces baltes de collection, images sous copywrite, sans autorisation, pour vendre ses lots dominicains. Monsieur xxx vend sa collection dominicaine à 12.500€ en utilisant les références de MA COLLECTION BALTE ?! Le moustique présenté est une pièce balte de MA COLLECTION... Bref... Si vous voulez LES VRAIS AMBRES qui correspondent aux VRAIES images, si vous voulez des pièces abordables, regardez les références listées ci-dessous sur cette page...






Alors commerce de dupe et argus marchand idiot...

Le point central de nombreux dossiers touchant à l'ambre est la valeur des pièces. Tout le monde veut connaître la valeur minimale des gemmes (le prix bas) pour vendre avec la meilleure marge possible. Je suis souvent sollicité pour des expertises (que je fais d'ailleurs gratuitement), mais, je refuse de faire des évaluations. Dire l'authenticité avec des arguments logiques est une chose, et, fixer un prix d'autorité en est une autre. Bien évidemment pour commenter l'ambre, il faut raconter la valeur intrinsèque du succin. Mais (à l'inverse de ce que montre l'image ci-dessous avec humour) je refuse de participer à l'invention d'un argus marchand des gemmes qui prend en compte : l'âge géologique, la provenance, la dimension des pièces, le poids, la couleur, l'esthétisme général et la rareté des inclusions éventuelles, etc.
Ceci dit, je laisse la porte ouverte aux collectionneurs contemplatifs qui vivent l'ambre autrement que par l'argent pour conduire des échanges entre personnes d'avantage passionnées par les pierres que par les billets... D'où les prix très abordables donnés dans cette page.










Achats - ventes et surtout échanges.
Le coin des bonnes "affaires"...









      Mon ouvrage "Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie" a été publié exclusivement à partir de découvertes personnelles faites sur des échantillons bruts extraits des gisements. Pour l'essentiel, outre les prospections en France, les lots ainsi examinés ont tous été échangés. TOUTES les inclusions commentées dans mes publications (= livre, magazines et articles) sont issues de ma collection personnelle d'ambre natif. En dehors du travail de découverte via le nettoyage des échantillons bruts, les achats réalisés (pour les ambres surtout esthétiques sans inclusions) n'ont jamais dépassé la limite supérieure de 40€. Les prix pratiqués sur le web sont si élevés pour les inclusions uniques (lezards, fleurs, papillons) qu'il est inconcevable d'acheter des dizaines de pièces muséales pour agrémenter l'iconographie d'un livre qui publie plus de 300 références. Le commerce de l'ambre est très lucratif. Et pour ce qui concerne mes observations, je n'ai assisté qu'aux transactions de l'ambre natif (c'est l'ambre tel qu'il existe dans la nature, non modifié) qui contient des inclusions.

      Pour fixer la valeur des choses, voici rapporté, sans aucune déformation, le déroulé d'une journée commerciale en compagnie d'un confrère qui préfère rester anonyme.
Arrivé au salon de minéralogie de xxx, monsieur xxx examine un lot lituanien de bijoux d'ambres insectifères montés sur argent. Le lot indivisible essentiellement fait de bagues est constitué de 1.000 pièces au coût de 5€ l'unité. Le lot est acheté moins de 5.000€ (évidemment en liquide). La première journée d'exposition, monsieur xxx fait 107 clients à un montant minimum d'achat de 50€. (107clients x 50€ = 5.350€ de chiffre d'affaire pour la journée). Sur 1.000 bagues du lot initial moins les 107 bagues vendues (le premier jour) il reste 893 bagues disponibles en stock. L'investissement initial aura été récupéré le premier jour. Le bénéfice de la journée aura été 350€ net + 893 bagues disponibles (tout bénef!) pour la vente des jours suivants...
Autant dire que le commerce de l'ambre natif contenant des insectes est très rentable. Les prix affichés dans cette page sont ceux pratiqués au premier marché (entre les collectionneurs eux-mêmes). Ne pouvant pas satisfaire tout le monde et ne souhaitant pas vendre de beaux échantillons rares aux faussaires (revendeurs), les transactions (qui privilégient les échanges) ne sont accordées qu'aux correspondants qui répondent à une question mystère... (Désolé, mais le procédé original, permet d'éloigner les acheteurs indésirables)... Et, comme dit ci-dessous, je priorise les demandes me mes collaborateur proches...






Ambre et Copal, lots de brut, ou pièces montées en bijou
avec inclusions d'insectes, nombreuses varités
pour ventes et / ou échanges (sans marge).

      Les prix que j'expose (à titre indicatif) dans cette section Achat-Vente-Ambre-FOR-SALE-AMBER sont ceux pratiqués entre collectionneurs et fournisseurs au premier marché (sans marge) lors de transactions sur des gros volumes. Les petits ambres baltes contenant des insectes peuvent se trouver à 1€ pièce. Bien évidement lors d'un échange sur un coin de table le prix n'est qu'une indication puisque la transaction se fait sans argent. Ne pouvant satisfaire tout le monde en bradant de belles pièces (à des prix si bas) je privilégie les échanges... Et, si vous souhaitez échangez c'est à vous d'expliquer la valeur de vos pièces...
      Les lots examinés sont suffisamment variés et renouvelés régulièrement pour satisfaire les collectionneurs parmi les plus exigeants. Mais, ceci dit, je propose les matières en privilégiant vraiment : 1) les échanges et en priorisant : 2) mes collaborateurs proches. Donc, si vous souhaitez faire des acquisitions précises, expliquez moi (si vous le souhaitez) vos attentes, faites-moi vos "propositions" pour conduire une éventuelle transaction / "collaboration"...



NOUVEAU sur le site, disponible et devenu rare
surtout brut, le copal Kauri de Nouvelle-Zélande :





Pour toutes informations, contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr


Ambre de Madagascar : lot d'échantillons calibrés 140 g. et plus.




Pour toutes informations, contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr








Pour toutes informations, contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr



















 
Exit les prix fous...
Heureusement, l'ambre à prix
raisonnable (et même coûtant) existe...

























Exceptionnel : Ci-dessus, portion de bois et ambre (40 €).





Exceptionnel : Ci-dessus, portion de bois et ambre (6 €).




Principaux lots et gisements pour des échanges :

1) Ambre de Port Gentil, sur les plages de Cap Lopez (au Gabon).
2) Chemawinite ou Cedarite : Ambre du Lac Cedar.
3) Ambre Albien 96 - 98 M.A. autour de Tonnay-Charente (Charente-Maritime).
4) Ambre turonien du New Jersey, 94 M.A.
5) L'ambre de Chiapas dans la région de San Cristobal (Mexique).
6) Ambre du comté de Malvern Arkansas (E.U.).
7) Ambre de Moru (Oise France).
8) Ambre de la mine Palo Alto 20-23 M.A. République dominicaine.
9) L'ambre allemand de Bitterfeld ou Saxon 22 M.A.
10) Ambre du Trias (195-230 M.A.) originaire des Dolomites en Italie.
11) Ambre du Liban de l'Aptian inférieur (125-135 M.A.) Kdeirji/Hammana.
12) Ambre de Pont-Sainte-Maxence (Thanétien, 60 M.A.).
13) Ambre d'Houdancourt, Sparnacien, l'Éocène inférieur, 54 - 56 M.A.
14) Ambre crétacé de Birmanie (Myanmar) Burmite.
15) Ambre espagnol d'Avala 120 M.A.
16) Ambre de Roumanie (Roumanite), 6 - 23 M.A.
17) Ambre du Wyoming (E.U.) 58-65 M.A.
18) Copal de Madagascar.
19) Copal colombien de Santander 0,4 M.A.
20) Copal colombien autour de Bucaramanga 0,4 M.A.
21) Ambre de Diamantine au Minagéras Brésil.
22) L'ambre de la Baltique (échantillons bleus).
23) Ambre de Klaipeda Lituanie dépôt marin avec des coquillages.
24) Copal - Gongo, variété "Le Djoué" 7 M.A.
25) Copal - Gongo.





Ci-dessous, idéal pour débuter une collection. Le brut de madagascar : 5 € / Kg ou 0,5 € l'échantillon.














Travailler le brut, permet de faire des découvertes rares...
R
are, très rare : le lézard. Ambre de la Baltique. (Faire une offre)...





Le lézard, ci-dessus, a sans doute constitué la proie d'un prédateur... La dépouille
(tombée par accident dans le milieu piège) a été démembrée.
Les pattes droites manquent et ont été arrachées.


















































La page est en construction, autres présentations à venir.
Nombreuses pièces en stock (échantillons bruts).
De très nombreuses inclusions...







Ci-dessus, ambre de la Baltique. Echantillon (548 grammes) diponible pour échange.












Les ambres de l'Oise sont proposés bruts en deux lots classés.
PREMIER LOT à 15 € pour 500gr. : ce lot d'échantillons bruts contient des insectes, les
ambres sont essentiellement des coulées aériennes formées aux branches.
SECOND LOT : ambres de l'Oise à 2 €/kg, ce lot trié ne contient pas
d'insecte. Les échantillons sont cette fois essentiellement des
rognons formés surtout aux racines des arbres.


























Les ambres de l'Oise sont proposés bruts en deux lots classés.
PREMIER LOT à 15 € pour 500gr. : ce lot d'échantillons bruts contient des insectes, les
ambres sont essentiellement des coulées aériennes formées aux branches.
SECOND LOT : ambres de l'Oise à 2 €/kg, ce lot trié ne contient pas
d'insecte. Les échantillons sont cette fois essentiellement des
rognons formés surtout aux racines des arbres.




















De nombreux ambres (bruts) disponibles...
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr











Publications Ambre / Eric GEIRNAERT







Retour.


Achats - Ventes AMBRE / Correspondances...


- Bonjour Monsieur Geirnaert, En consultant internet sur les moyens de vérifier comment expertiser l'ambre, comment acheter des matières véritables, on tombe tout de suite sur votre site Internet et c'est très intéressant ! Les explications sont claires, nombreuses et détaillées. Je cherche à acheter xxx et xxx pour une valeur de xxx. Le prix m'oblige à être vigilent. Votre site Internet n'indique pas de lien vers une boutique et ne guide pas l'internaute vers un service d'expertise. Que me conseillez-vous pour réussir mes transactions ? En vous remerciant par avance de votre réponse. Cordialement, Monsieur xxx, tel: xxx Site web : xxx.
Réponse Eric G. : Bonjour Monsieur xxx. Je n'ai aucune autorité d'aucune sorte (contractuelle) pour donner une quelconque note à des enseignes qui vendent de l'ambre. D'ailleurs si j'oriente un prospect vers une enseigne (supposée) sérieuse (et il y en a !), rien ne me dit que le prospect ne se fera pas duper par le vendeur. En effet, je ne suis pas né de la dernière pluie, il est facile d'expliquer l'ambre en développant les tests sur le comptoir de la boutique, pour ensuite vendre un plastique ! J'ai assisté à la scène, horrifié, chez xxx ! Prenons par exemple un collier, vous pouvez vérifier certaines perles précises (qui sont en ambre 100%) pour vendre le collier fait pour l'essentiel de perles qui sont en plastique ! Dailleurs si vous avez trouvé les tests, le fraudeur peut lui aussi lire les mêmes sujets... Donc le fraudeur peut en savoir autant que vous... Que me rapporterait le conseil de diriger les prospects vers une enseigne ? Je n'ai aucune rétro-commission ni avec x ni avec y... Mes expertises sont gratuites. Mais si vous voulez un conseil à l'achat je peux vous accompagner. Je peux vous guider mais, dans ce cas, je vous demande une compensation dans un échange (troc) d'une valeur de 25€. Qu'en pensez-vous ? L'essentiel des messages qui tournent autour de l'ambre est constitué de fraudes et de malversations pendant les ventes... Acheter les yeux fermés le cœur ouvert est très risqué... Je peux vous accompagner moyennant un dédommagement (troc) d'une valeur approximative de 25€... Vous pouvez "acheter" mon conseil via une compensation sous forme d'échange (troc).
Monsieur, je reste à votre écoute. Eric G.
Soyez-critiques avant d'acheter. Car, ... après, ... il est souvent trop tard.

- Monsieur GEIRNAERT, Je vous remercie beaucoup de votre réponse sincère et rapide. C'est exceptionnel de rencontrer des personnes come vous, passionnées à ce point et avec une éthique irréprochable. C'est certain je ferai appel à vous dés que j'aurai besoin d'une expertise. Et surtout je vais parler de vous... Je vais à l'exposition xxx dimanche prochain avec xxx. Et, au besoin, si je vois quelque chose qui m'intéresse, je le ferai mettre de côté et j'étudierai en détail la modalité de votre expertise. Vous remerciant à nouveau de votre amabilité, Cordialement.
Monsieur xxx, tel: xxx Site web : xxx.



- Bonjour M. Geirnaert, Je viens de découvrir votre site et cette section à propos des ambres et de leurs inclusions et trouve cela tous simplement fantastique et extrêmement intéressant!!!! Passionné par la préhistoire et notamment les fossiles, je trouve les inclusions d'insectes du plus grand intérêt grâce à la perspective des vues 3D et des éditions en 3 dimensions. Et je souhaiterais commencer une collection. J'ai vu sur votre site que vous vendiez (ici dans cette page) des échantillons de plusieurs provenance et du "brut, idéal pour commencer une collection". Je souhaiterais savoir comment pouvoir vous en acheter. Pourriez vous me communiquez la démarche à suivre afin de vous acheter des ambres bruts de cette section : ventes - changes. Je serais entre autre intéressé par 2kg de copal de Madagascar, 1kg d'ambre des Charentes et peut être 2kg ou plus d'ambre de l'Oise. Je souhaiterais également connaitre la différence entre l'offre "ambre de l'Oise à 2€/kg" et celle "ambre de l'Oise brute à 15€ pour 500gr". Je sais que ces matières sont surtout celles destinées à des échanges. Bien loin de moi l'idée de juger votre manière de faire et je suis totalement d'accord avec le principe. A la lecture de votre site web vous dites que vous réservez surtout ces matières pour vos correspondants avec qui vous proposez des échanges. Il est tout à fais normal que vous priorisez les échanges plutôt que les ventes, ce qui vous permet de trouver et d'étudier davantage d'ambre de provenances différentes que la "simple" vente à distance ne vous le permettrait. Sinon, je suis aussi impatient de lire votre publication. Et je l'ai commandé votre livre sur le site xxx. Je n'ai pas vu pour le moment sur votre site de mode opératoire pour le polissage manuel ni de liste d'outils que vous recommanderiez pour pouvoir travailler ces "larmes" d'arbres de la meilleure manière possible. J'ai peut être tout simplement raté le lien en question. J'espère ne pas trop vous ennuyer, mais une autre question me taraude depuis ces derniers jours, notamment au sujet de la taille des animaux piégés pouvant être trouvés dans les résines. En effet je me demande si des animaux de la dimension des tardigrades 0.5mm de long et surtout qui sont quasiment translucides pourraient être observés dans des inclusions ? Peut être même que cela c'est déjà produit ? En tous cas je salue votre abnégation au profit de votre passion et le refus de la voir se monnayer au détriment de la collectionnite cupide.
Fabien M.



- Bonjour Monsieur Geirnaert, Suivant votre site avec intérêt, je viens de tomber sur une section "vente-échange", avec, si je ne m'abuse, du brut de Madagascar à 5,00€ le kilo, et du brut de l'Oise à 2,00€ le kilo. Je suis vivement intéressée pour débuter une petite collection et votre sérieux me pousse à commencer celle-ci en passant par vous d'abord. Pouvez-vous me confirmer que je ne fais pas ERREUR et me dire si ces lots sont toujours disponibles ? Si oui, je voudrais connaître vos moyens de paiement également. Je vous remercie pour la clarté des informations de votre site ainsi que votre rigueur.
Cordialement, Mme L.M.
Réponse Eric G. : Bonjour Madame. Oui, pourquoi pensez-vous à une : ERREUR ?
Oui, les prix annoncés (au moins affichés, CHEZ MOI, sur mon site Internet) sont tout à fait normaux, il n'y a aucune "erreur"... J'annonce la chose en début de page. Votre remarque est presque déplaisante... En conférence, à Fossilium je donnais des échantillons insectifères gratuits... Preuve que l'ambre est accessible... Les prix proposés (ceux affichés dans ma page web) sont ceux du "coût réel" (le coût le plus juste sans spéculation aucune). D'ailleurs, soyons clair, les échantillons que l'on ramasse dans la nature ont la valeur que l'on veut bien leur donner... Les prix affichés dans les "boutiques" de dupe sont du marketing de voleur cupide pour faire croire au public que l'ambre est de PLUS EN PLUS CHER, car RARE. Les chinois vendent du faux jusqu'à 1.000€ le gramme, sans exagération !!! Mais, la société xxx est au tribunal et les responsables sont désormais en prison apprès avoir escroqué 32 millions de dollars... Mais, outre ces extrêmes, le web RESTE quand même très commercial et certains pratiquent le jeu assez malhonnête des transactions en cachette sans aucune déontologie... Plusieurs acheteurs peu scrupuleux m'ont sollicité pour avoir des lots exclusifs français (à mes prix très abordables) en jurant que ce n'était QUE pour leurs collections personnelles. Et, cinq minutes plus tard, mes lots étaient revendus 100 fois plus cher sur les réseaux sociaux et plusieurs forums... Bon, il n'y a pas mort d'homme et c'est la loi (débridée) du commerce. Mais, n'étant pas né de la dernière pluie, je réserve désormais mes matières à mes "vrais" collectionneurs passionnés filtrés par message en leur posant une question mystère...
Les médias, (la télévision, les journaux) n'en parlent pas vraiment, mais la fraude touche aussi (viscéralement) la paléontologie. Les animateurs diplômés dans les grandes institutions (= les musées) aiment l'argent autant que les traders à la bourse. Pour l'ambre ce sont sans doute ceux qui ont saccagé les sites français en prospectant dès 1999 avec des grues et en collectant plus que de raison (quelques 500 tonnes de matériel pour en permettre le tri) qui ont initié les prémices d'un trafic où désormais ceux qui publient (les scientifiques donc) volent les fonds de tiroirs des confrères pour spéculer sans autorisation sur le web... A l'époque de l'argent roi, la déontologie n'existe plus.
La Science dont l'impératif moral est l'exploration des choses, l'explication des faits ne vit désormais que sur la vérité dérisoire. Pour faire de l'argent, on brade la vérité. Dit autrement, le spécialiste xxx vous ASSURE vendre des ambres de l'Oise en présentant le reliquat invendu du trafic des pays baltes. Pinocchio (le menteur au nez qui s'allonge) vend ses ambres de dupe sur le web...
Si vous ACHETEZ du brut, soyez vigilants et attentifs. Certains pourraient être tentés de vous assigner au tribunal pour possessions illicites de matières... Vous devez pouvoir à tout moment expliquer l'origine de vos "richesses"... Et, c'est pour éviter ce grand commerce de dupe que j'ai placé de chevaux de Troie (des erreurs volontaires) dans mes éditions et mes ouvrages pour confondre les fraudeurs menteurs qui expliquent, même sous la "torture", qu'ils ne sont responsables de rien... Donc, tout ceci pour dire que l'ambre est surtout une entreprise scientifico-commerciale conflictuelle. Le premier congrès mondial de l'ambre est d'ailleurs mort né. MAIS cela n'empêche pas d'étudier l'ambre en dehors du circuit commercial, ce que j'essais de faire en proposant à l'échange (surtout) des matières qui ont une valeur de 2€ /kg environ.
DONC, il n'y a donc pas d'erreur.

L'ERREUR serait de croire la parole des fraudeurs voleurs qui encombrent de plus en plus les dossiers...
Cordialement, Eric G.




- Bonjour Mr Geirnaert, Depuis quelques petites années (environ 6 ans), j'achète des pièces particulièrement belles d'ambre. Surtout sur les bourses où je connais un "ambrier" connaisseur et passionné. Je suis tombé sur la partie vente/échange de votre site, et je souhaiterais savoir si cette page est toujours active? Je suis vivement intéressé par quelques unes de vos pièces. Dans l'attente d'une réponse de votre part, Très cordialement. Thomas K.
Réponse Eric G. : Bonjour Monsieur. Oui, la page des échanges son mon site Ambre.jaune (comme toutes les autres) est actualisée autant que nécessaire et active... Les nouveautés sur l'ambre concernent surtout les expertises avec un nouvel espace de communication dédié aux Internautes (connaisseurs et passionnés) sur le site LISA. Si vous avez des messages ou des demandes particulières si vous voulez présentez des pièces à l'échange, regardez ici. Sur le site LISA, outre cet espace ouvert aux internautes, vous trouverez également des matières expertisés et commentés proposés à la vente. Ceci dit, si vous voulez échanger des pièces, c'est à vous de présenter (correctement) vos échantillons, les inclusions surtout. Si vous voulez passer des annonces (gratuites) ou donner des messages, je peux prendre en charge gracieusement l'infographie... La rubrique "le courrier des lecteurs" bénéficie d'une audience performante. Monsieur, je reste à votre écoute. Cordialement, Eric G.