If you are interested in using amber picture in a book, brochure, poster or other printed media, please contact Eric Geirnaert and ask for free picture without text.
 
Regarder les inclusions rares... 
--- cliquez sur les images en bandeau pour avancer dans la page ---

© Eric GEIRNAERT / Ambre.Jaune.Free.fr
Le site Internet Ambre.Jaune
souhaite être un espace d'information, d'expression et de publication française consacré aux
études des résines botaniques fossiles... Les travaux sont alors distribués gratuitement et ne bénéficie d'aucune subvention...

      Droit de reproduction, information aux internautes.

      Les écrits et le contenus (images - dessins, infographies) du site ambre.jaune (et autres sites associés) ne sauraient être reproduits librement sans l'indication de la source. De même, la technique de lien profond ("deep linking") est proscrite, c'est-à-dire que les pages du site ambre.jaune (et autres sites associés) ne doivent pas être imbriquées à l'intérieur des pages d'un autre site. La reproduction partielle ou totale d'un quelconque contenu, l'affichage d'une infographie, d'une illustration dans la perspective d'une quelconque publication, est strictement interdite sans l'accord écrit de l'auteur. De plus des chevaux de Troie (des erreurs grossières, cachées volontairement) sont insérés dans les textes pour dissuader les rédacteurs fraudeurs de s'approprier des notions sans autorisation par un copier- coller (souvent commercial). Attention, le piratage est interdit.



Le site Internet Ambre.jaune.free.fr ne présente et n'échange que les ambres d'une collection de brut,
résultat d'une prospection de quarante années de terrain... Les références publiées (livres, articles,
magasines et journaux) ou les pièces présentées en expositions sont toutes des découvertes
personnelles. Le forum Ambre associé au site Internet permet aux particuliers d'avoir une
expertise, un commentaire de leurs pièces de collection. Le site Internet Ambre.jaune
ne donne aucune caution pour une quelconque enseigne (mais expertise les pièces)
et refuse surtout de participer à l'invention d'un argus marchand des gemmes,
des pièces esthétiques, des bijoux et des inclusions dites rares...








Ambre-jaune.free.fr votre partenaire pour l'image d'art, les expositions de science et les publications !
Pour éviter toute prise d'intérêt et responsabilité douloureuses dans la vente d'ambre qui s'avèreraient
faux, le site Ambre.Jaune refuse de guider des internautes vers des enseignes...


L'AMBRE, la Résine de Jurassic Park




Ambre.jaune
Le site officiel
Eric GEIRNAERT

LE PLAN DU SITE

LES DOSSIERS ACTUALISES




      A lire avant de poser une question au forum.

      Les personnes qui demandent des expertises gratuites acceptent de façon tacite que les évaluations données puissent être publiées sur le site avec les images présentées. La participation au forum est volontaire, libre, gratuite, sans visée commerciale. Selon la pertinence des sujets les objets soumis à l'expertise sont publiés en infographies (toujours signées pour éviter l'appropriation des images sur d'autres sites). Les adresses e-mail ne sont pas diffusées. Et selon le souhait exprimé des personnes, les questions posées peuvent être anonymes (rédigés sous un autre nom) pour permettre à chacun de poursuivre librement ses transactions. Le forum partage l'information, ni plus ni moins.


Contact Auteur : eric.ambre.jaune@hotmail.fr


Nouvelle réédition du Cd-rom AMBRE :
Une présentation de quelques images extraites du Cd-rom.








Sur le site Ambre.Jaune vous trouverez :

- la première monographie française jamais parue sur l'ambre
- de nombreuses inclusions fossiles extrêmement rares
- plusieurs photothèques d'art disponibles en cd-rom
- de nombreuses publications entomologiques
- l'incontournable jeu concours AMBRE
- le roman AMBRE (Shaun Oliver)

- le premier recueil francophone le
Magazine-AMP entièrement
consacré à l'ambre

- le Forum, la foire
aux questions.


L'ambre la résine fossile de Jurassic Park



Passez le curseur de la souris sur l'ambre (ci dessus)
et cliquez pour Entrer dans le site Ambre.Jaune.





Comme expliqué au forum, la contemplation passive (sans esprit critique) est
dangereuse pour l'ambre, car la fraude, la duperie ne sont jamais loin.
Soyez vigilents et développez votre esprit critique. Un exemple
ici avec l'expertise UV des bijoux...


L'ambre recompacté, fondu, parfois teinté, (qui alors fluoresce peu ou plus) est partout !



  
Alors, l'art de duper les clients   et    les faux de l'ambre




La reconstruction des ambres un "petit" mensonge de dupes...




      La célèbre chambre d'ambre, reconstruite à partir de restes très fragmentaires (devenus opaques avec le temps, car l'ambre ne résiste pas au temps) est une œuvre magistrale très médiatisée. Mais, les polonais qui eux visent l'excellence dans le travail de la pierre font remarquer (dans leurs publications) que les ateliers russes utilisent l'ambre compacté, fondu et teinté. L'ambre reconstruit (mélangé à des plastiques !!! ) est en effet un substitut commercial rentable, car plus solide, (toujours luisant) et disponible par coloration dans les nuances adéquates... La matière fondue en autoclave, (disponible en tube ou en plaques), conserve durablement son éclat (à l'inverse de l'ambre originel, qui, pulvérulent, s'opacifie, fonce et se fendille avec le temps).

      L'ambre brut se ramolli à 150°C et se mélange idéalement à des intrants (des produits "nécessaires") pour obtenir des gemmes aux propriétés autrement introuvables. A l'occasion les ambres reconstruits sont insectifères. Bref, le secteur commercial de l'ambre est complètement débridé ! Les procédés pour améliorer, transformer les pierres sont constamment améliorés. Les ambres fondus teintés et mélangés sont PARTOUT !

      Le site Ambre.jaune, vous propose des expertises gratuites (au Forum) pour questionner les pierres plus ou moins "originelles". De là, quelques dossiers importants comme celui des investissements d'ambre sur la monnaie GEMCOIN...

 
Outre la fraude en Belgique, faut-il investir chinois dans l'ambre dominicain ? Questions, conseils, dossier 1/2 et 2/2. Et, d'ailleurs puisque l'on parle des farces, comment reconnaître les inclusions fausses ? Le test d'authentification des VRAIS ambres par la vérification de la fluorescence naturelle est implacable ! Pour repérer les faux parmis de vrais ambre natifs, rien de plus facile : placez les échantillons sous une lumière U.V. L'ambre authentique NON trafiqué vous sautera aux yeux !





 
Pêché en mer ou issu de la mine, conservé dans les roches encaissantes, l'ambre fossile (non trafiqué, c'est à dire natif) fluoresce toujours.
Exigez alors que le vendeur vous démontre la fluorescence de ses bijoux, (comme montré ici), cela vous évitera d'acheter des pièces contrefaites...

 








Etudier l'ambre, ses couleurs, avec les qualités prestigieuses...

La couleur bleue des ambres très apprécie des collectionneurs : 3 causes différentes selon l'origine !

1) La couleur bleue des ambres baltes (Gédanites) est toujours associée aux enrobages végétaux contenus dans les gemmes. Les nuances sont
graduées autour des inclusions végétales. 2) La teinte bleue de surface qui nimbe le copal dominicain est un mécanisme optique (d'autant
plus fort que les échantillons sont épais, =effet Usambara) né par l'imprégnation de molécules organiques (pérylène) à la suite
d'incendies (pyrolyse incomplète des hydrocarbures du kérogène). 3) L'encroutement bleu du copal
malgache est une imprégnation minérale dans les roches encaissantes.











Etudier l'ambre avec les prospections de terrain...



En exploitant la liste des gisements d'ambre fossiles en France et en prospectant alors les grès géologiques des sites adéquats il est assez facile de trouver quelques "richesses". Voilà que des matières érodées riches en macrorestes végétaux se ramassent ici sans la moindre difficulté sur le site xxx au lieu-dit xxx. Là où l'on comptait des ambres opaques (petits à millimétriques), cette fois, les amas importants faits d'une résine sombre (parfois limpide) sont disponibles "à profusion"... Etudions cette matière fossile sans donner de publicité au lieu qui, sinon, avec l'exemple des sites de l'Oise tournerait au pillage règlementaire...
 




Etudier l'ambre avec les vraies et belles inclusions de l'ambre...









Etudier l'ambre et faire de TRES GRANDES découvertes !





Le rêve ultime d'une vie de prospection de terrain,
la découverte très exceptionnelle de plusieurs arbres
(taxons différents) tous producteurs d'ambre !!!

 



Pour un prospecteur d'ambre sur le terrain, l'émotion la plus forte (après celle du lézard puis celle
des Gladiateurs trouvés en 1998 et publiés en 2002) est sans doute celle de dénicher
plusieurs espèces botaniques productrices de résines sur les sites français de L'Oise...





Observer les rares portions de bois encore associés à la résine fossile offre
l'opportunité formidable de lire le piège antique qui a opéré sur les inclusions...







Etudier l'ambre, avec les matières les plus anciennes  !!!






Au, fait, les larmes formées dans l'eau de "Triassic Park", vous connaissez ?
Ce sont les ambres les plus vieux au monde (230 M.A.) avec des insectes !





Le site Internet Ambre.Jaune effectue ses travaux en free lance et réalise
des découvertes uniques (comme celle de l'arbre fossile à l'origine
des ambres français de l'Oise) et d'autres plus étranges...




      Au fil du temps, la technique photographique macro (préconisée et expliquée sur le site) s'améliore et il est désormais possible de photographier les inclusions sans se préoccuper des surfaces (éventuellement abimées). Cette technique permet d'aller chercher -sans perdre de temps- les particularités intéressantes qu'un travail autrement systématique de nettoyage de chaque échantillon (évidemment long) ne permettrait pas. Alors, ce motif en points doubles, simple artéfact sur les deux yeux composés à facettes de ce coléoptère ou, trace fossile de pigments et donc particularité paléontologique plutôt intéressante ?






      Poursuivre les investigations des lots de brut procure un émerveillement constant, incommensurable et renouvelable à l'infini... Voici (enfin !) une seconde référence de ces magnifiques coléoptères polychromes. Ce nouveau spécimen Clavicorne vient s'ajouter à la référence de celui publié (2002) en couverture du livre L'Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie. Le nouveau coléoptère porte une robe d'avantage bariolée, (les couleurs du sujet sont plus marquées). Cette fois, l'insecte n'a pas été piégé au vol (stricto sensu). Les ailes membraneuses sont ici sous les élytres et l'analyse taphonomique en lumière UV -pour révéler les lignes de courant de la résine et donc la force mécanique du fluage des coulées- ne renseigne pas vraiment sur le scénario du piégeage... Toute la difficulté aura été de réussir la photographie (expliquée ici).










Vous souhaitez découvrir la magie de l'ambre jaune ? Vous avez une remarque ou une question ?
Vous recherchez une pièce particulière ? Vous voulez compléter votre collection avec des
gemmes expertisées ? Nous vous proposons de découvrir le site LISA qui se consacre
à l'étude, la vente et l'achat de l'ambre natif. Pour examiner de belles choses, le
site Ambre.Jaune vous conseille vivement de regarder le site LISA.











Certains se posent la question : où touvrer un ambre rare pour compléter une collection ???






LISA est un espace internet consacré à l'ambre, véritable trait d'union entre les collectionneurs (débutants ou confirmés).
LISA propose ses services (et son expertise) dans chacun des sujets que l'on peut imaginer... Le dossier
absolument irremplaçable est par exemple ce catalogue magnifiquement illustré qui commente
l'ensemble des traces expressives qui entourent les inclusions organiques de l'ambre.
Dans ce paysage où l'ambre est de plus en plus souvent contrefait
LISA est LE partenaire assez irremplaçable...






 
En comptant le site Internet Ambre.jaune et le cd-rom AMBRE, plus de
350 dossiers et 8.000 photographies sont disponibles...


L'échelle stratigraphique des principaux gisements mondiaux d'ambre.




De nombreux travaux et des présentations originales...





Idéal pour présenter une collection à un public, la reconstruction 3D des inclusions de l'ambre !





Les inclusions de l'ambre en "chair et en os" ou presque...
La reconstruction 3D des inclusions fossiles de l'ambre.







Vous êtes chercheur, collectionneur ou conservateur, vous souhaitez valoriser les pièces d'une collection ?
Toutes les ressources gratuites iconographiques sont ici. Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr

Vous pouvez présenter, publier une découverte. Le MAG-AMP (gratuit) est à votre disposition.


Le MAG-AMP présente tout sur l'ambre, même, les choses étranges...




Grand, lourd, cher, bref, les plus gros ambre ??? ...





      Le Mag-AMP, (Magazine Ambre Miel Paléontologique) proposé ci-dessous, est un recueil de documents scientifiques, pédagogiques (complémentaire aux ressources du site) servant de base de travail à la description constamment révisée des oléorésines fossiles, des gîtes fossilifères ainsi qu'à l'étude des inclusions organiques (faune et flore). Cette publication gratuite (ouverte à tous) exclusivement distribuée sur le site Internet : Ambre.jaune.free.fr a pour seule vocation de servir de passerelle entre la recherche académique et l'intérêt naturaliste/amateur des gens qui voyagent sur Internet. Note : Le Mag-Amp, est utilisé en bibliographie dans plusieurs travaux dont le roman de Science Fiction : L'interstice - Métamorphose, 2008, de Mossane Diomé, Ed. Le Manuscrit.

      Le Mag-AMP est donc ouvert à tous, amateurs ou professionnels. Les participants garantissent qu'ils sont propriétaires des droits d'exploitation des travaux exposés. La représentation des dits travaux dans le Mag-AMP, magazine gratuit, ne donne droit à aucune rétribution (droit d'auteur). La présentation des articles au Mag-AMP vaut pour l'acceptation complète de ces règles.

      P.B., A.H., E.G., F.B., LD.M. pour l'équipe éditoriale du site Ambre.Jaune.free.fr




    Toutes les publications présentées en articles ont été élaborées à partir de découvertes personnelles sur l'examen de matériel brut... Seule l'observation patiente, de tous les échantillons pris au hasard, peut permettre de découvrir autant de jolies dépouilles de vertébrés...






    Alors, devant toutes ces dépouilles fossiles, l'histoire du scénario de Jurassic Park est-elle possible ? Pensez-donc. Plutôt qu'exploiter le sang conservé dans l'estomac d'un moustique, ne pourrait-on pas tout simplement exploiter une petite dépouille en chair et en os ? Qu'en pensez-vous ?






    Les photothèques en cd-rom (E.G.) proposées regroupent des raretés, comme cette portion du tronc de l'arbre antique à l'origine des ambres du bassin de Paris...




    Le site Ambre.Jaune propose 185 dossiers, 24 PDF et plus de 650 photographies macro d'inclusions rares...




Le Mag Ambre Miel Paléontologique

 

Le Mag-AMP premier
recueil francophone
consacré à l'ambre
et les inclusions
organiques...


      Le Mag-AMP (Magazine Ambre Miel Paléontologique) est un recueil de documents servant de base de travail à la description constamment révisée des oléorésines fossiles ainsi qu'à l'étude de leurs inclusions organiques.

      Le Mag-AMP ainsi proposé sur la toile n'est évidemment pas destiné au commerce, et, sa vocation est uniquement de servir de passerelle entre la recherche académique et l'intérêt naturaliste/amateur des gens qui voyagent sur Internet.

      Tous ceux qui aiment la paléontologie et s'intéressent de prêt ou de loin à l'étude des oléorésines fossiles et sub-fossiles (des types ambres et copals) admettront rapidement que le Mag-AMP est un gratuit absolument incontournable...

Le Mag N°1 est déjà disponible !

Voir le visuel.

Télécharger le premier dossier.

Le Mag Ambre Miel Paléontologique

 
Le nouveau Mag N°2
(actualisé le 25 novembre 2010)
avec des nouveautés est disponible !


Voir le visuel.

Télécharger le second dossier.
Le Mag Ambre Miel Paléontologique
Le Mag N°3 actualisé
est disponible !




Télécharger le troisième dossier.
Le Mag Ambre Miel Paléontologique

Les Mags N°5 et suivants sont
ditribués avec le cd-rom Ambre




Le Mag N°4 a été complété et
actualisé le 17/04/2014




Télécharger le quatrième dossier.
Le Mag Ambre Miel Paléontologique
Pour suivre l'actualité
passionnante de l'ambre (et pour révéler les découvertes HALLUCINANTES faites ces jours ci !), nous remettons à une date ultérieure les sujets initialement programmés dans le Mag-AMP.

Le dernier Mag-AMP
présente le plus vieux gisement d'ambre au monde ! Un gîte fossilifère en haute montagne où les strates (non remaniées par l'érosion !) sont antérieures de 100 M.A. aux gisements libanais (130 M.A.) lesquels sont les ambres les plus anciens contenant des insectes...



Le petit mot des auteurs :

"Dear Eric G., Thank you for your kind reply ! And thank you for your availability to present our recent research in Mag-AMP ! Your summary in French would be wonderful !!!" GUIDO ROGHI, EUGENIO RAGAZZI, PIERO GIANOLLA.
Dans le Mag-AMP :
-Des sédiments deltaïques de la région d'Iquitos, au Nord-est du Pérou, en plein cœur de l'Amazonie, repérés par Patrice Baby et Pierre Olivier Antoine contiennent de l'ambre (août 2006). (Rappelons que ces dépôts ont été repérés depuis plusieurs années). C'est le troisième dépôt mis au jour en Amérique du Sud, mais le premier étudié en Amazonie. La matière (12 à 15 M.A.), plus récente que la variété la plus jeune des ambres baltes (Bitterfeld, 22 M.A.) fait sensation pour ses petites inclusions organiques médiatiques...
L'Amazonie
est aujourd'hui le siège du pillage éhonté de la plus grande biodiversité terrestre ! Espérons que ces précieux écrins de miel (qui exposent une vie antérieure à celle des hommes) puissent être l'allégorie d'un respect qu'il nous faut inventer et maintenir pour que nous puissions réussir notre avenir dans un monde durable. (Amber from western Amazonia reveals Neotropical diversity during the middle Miocene, Revue PNAS août 2006).
-Un gîte d'ambre n'est pas circonscrit aux seules zones deltaïques, et, le dépôt de montagne (représenté ci dessus), 20 fois plus anciens que la matière trouvée en plein cœur de l'Amazonie !!!, est plus qu'une simple allégorie...
Le Mag-AMP N° 5 est disponible en cd-rom...



Les sujets exclusifs proposés dans le Mag-AMP sont souvent élaborés avec les Internautes qui participent au FORUM
Ambre sur le site Ambre.jaune.free.fr !



 
Le Mag-AMP N° 5 est disponible
sur le Cd-rom Ambre

Le Mag Ambre Miel Paléontologique

Témoins du passé : une publication réalisée
comme le mag-AMP par le site Ambre.jaune.



Une exclusivité du
site Ambre.jaune


Eté 2006, un prétendu "scoop".
Une équipe francaise de chercheurs découvre en Amazonie occidentale un "nouveau" gisement d'ambre insectifère (12 à 15 M.A.) Le Mag-AMP fait sa couverture avec une édition 2002 d'E. Geirnaert : Les homoptères témoins du passé. (Une découverte publiée dès 2002)...

Depuis 2000-2002, on sait que les sédiments deltaïques ambrifères de la région d'Iquitos, au Nord-est du Pérou, en plein cœur de l'Amazonie, contiennent des fulgores (Homoptères) remarquables !


Les Mag-AMP N° 6 et suivants
sont disponibles sur le
Cd-rom Ambre


D'ailleurs, trouvé en 1997, voici un
ambre péruvien

Le Mag Ambre Miel Paléontologique

 
Le nouveau Mag-AMP : Le piège de résine dans la forêt d'ambre.

-Si l'ambre a pour rôle de défendre l'arbre des agressions des insectes, pourquoi trouve t-on autant d'inclusions piégées ? La défense était-elle inefficace ? -Pourquoi plusieurs ambres ne contiennent aucune inclusion ? -Comment se fait-il finalement que la répartition des entomofaunes piégées par gisement peut fluctuer d'un facteur de 10 (lots) suivant les dépôts ? -Pourquoi les insectes les plus grands et les plus rapides à la course que sont les blattes, apparaissent toujours figés dans les résines fossiles tandis que des insectes plus petits attestent de mouvements d'agonie ? -Pourquoi trouve t-on des millions de tonnes d'ambre, alors que la matière constitue une sécrétion de défense...


Etudier les résineux actuels malades dans un biotope pollué constitue le moyen efficace de questionner le mécanisme de la forêt originelle d'ambre... Certaines découvertes sont surprenantes !
Le nouveau Mag-AMP : Les araignées fossiles de l'ambre support d'études transversales des forêts...

-A coté des biométries des inclusions montées en lame mince, on peut tenir des études transversales. De quoi parlons nous ? Certains groupes animaux sont surtout intéressants pour étudier l'ensembles des sujets de la forêt d'ambre. Les araignées, (les salticidae par exemple Eric G 1998, congrès mondial de l'ambre) sont les arthropodes les plus bavards pour une étude transversale! Elles jouent et s'expriment sur tous les points... Les inclusions animales constituent des biosphères suffisamment originales -par époque et par région- pour permettre des comparaisons par époque et par gisement. Avec les araignées on peut raconter un peu plus que les morphologies.


Museum quality Spiders in Amber

Etudier les résineux actuels du Morvan donne des indications importantes pour comprendre le piège antique de l'ambre !
A lire, ce dossier.

_ -_-_-_-_-_-_




 The new Mag Amp are available...

      L'ambre jaune, rendu célèbre par Jurassic park qui rend vie aux dinosaures en exploitant l'ADN d'un moustique hématophage, est un conservateur géologique formidable. Dès 1990, on identifie des séquences génétiques fossiles de quelques inclusions organiques et débute alors une course à l'ADN fossile le plus ancien. La lecture des séquences (altérées) n'offre pas les prospectives fabuleuses du cinéma, mais, (après l'époque des détracteurs) les travaux d'accès aux ADN fossiles de l'ambre reprennent ! Pourquoi ?

      Tandis qu'un livre dans sa version papier est surtout une version "figée" de la connaissance à la date de publication, un magazine dans sa version électronique (ici, le Mag-AMP) est évolutif et peu suivre l'actualité... Et, ce dossier est alors passionnant ! Quelles sont les dernières avancées de la science ? Y a t-il une génétique de l'ambre ?
2013 pourrait bien être l'année de l'ADN !


      Tandis que les éditions spécialisées des revues de sciences sont peu accessibles (et désormais floquées d'un petit caddie, qui représente votre panier d'achat, pour bien vous faire comprendre que la connaissance est désormais payante), le site Internet Ambre.jaune.free.fr souhaite jouer pleinement son rôle éducateur en proposant des ressources (textes et images) à destination des passionnés des Sciences de la Terre... Les nouveaux Mag Amp sont disponibles par correspondance.




 

"Ambres" ethniques d'Afrique et d'ailleurs... Tout ce qui est jaune (porté en
parures) devient l'AMBRE pour le prix que cela rapporte...


L'AMBRE (ou succin) correspond rigoureusement aux résines fossiles qui contiennent l'acide succinique (où l'infrarouge montre le pic -épaulement balte- entre 1250 et 1375 cm-1). La matière dite AMBRE fluoresce toujours en lumière UV. Maintenant, les autres résines Hyménaea (légumineuses, plantes à fleurs), sub-fossiles qui fluorescent moins ou différemment (qui ne contiennent pas d'acide succinique) sont du COPAL. Et, les résines contemporaines (qui ne fluorescent absolument pas) ne sont que des RESINES CONTEMPORAINES... A l'époque de l'argent roi, pour gagner en prestige (et bénéficier d'un prix plus élevé à la vente) une multitude de matières ethniques, régionales, usurpent l'identité de l'ambre. L'ambre du Yémen, le gros truc plasticomorphe de Hong-Kong et tout le reste n'est pas vraiment de l'ambre fossile qui fluoresce.
Il y a autant de mensonge à vendre un verre taillé comme diamant qu'il y a de duperie à certifier ambre le machin jaune non fossilisé (qui ne fluoresce pas) originaire du Yémen, du Maroc, du Tibet ou de Hong-Kong... Tout ce qui est jaune n'est pas de l'ambre.



Le dernier Mag-Amp publié sur le cd-rom Ambre : Amber microfossils / on the validity of good picture concept.








© 2002 - Eric GEIRNAERT / Ambre.Jaune.Free.fr -
Le Site Internet Ambre.Jaune, leader en France dans l'étude des oléorésines fossiles
et de ses inclusions,
réalise des animations gratuites à la demande. La presse en parle...














      Initiée à fossilium, l'une des plus belles collections d'ambre en France souvent présentée au public...


Les galeries photos de l'auteur

      Les quelques inclusions dévoilées ici sur ce site Internet Ambre.jaune et celles des galeries ne sauraient restituer la richesse des 8.500 images de la photothèque (CD-ROM AMBRE) et des 310 photographies couleur du livre L'AMBRE, MIEL DE FORTUNE ET MEMOIRE DE VIE.

      Véritables chefs d'œuvres, encore inédits pour une grande part, quelques photographies de la photothèque CD-ROM AMBRE (actualisée régulièrement) réservent au lecteur quelques surprises...


Journal LE SOIR :
" Eric GEIRNAERT, un homme emprisonné dans l'ambre ! Sans
doute l'une des plus belles collection d'ambre du monde. "
 
Mensuel LE PHOTOGRAPHE :
" Eric GEIRNAERT, un spécialiste mondial de la chambre jaune."

Journal LA VOIX DU NORD :
" Le hasard - mais existe-t-il ? - a mis de nombreuses découvertes
rares dans les mains de ce jeune passioné."

Journal LA VOIX DU NORD :
" De la bactérie à l'animal en chair et en os, les ambres
d'Eric GEIRNAERT ont quelque chose de magique. "
 
Journal NORD ECLAIR :
" Des fossiles saisis dans l'ambre dorment par milliers dans des boites
à chaussures ; Eric GEIRNAERT leur donne une seconde
vie en les photografiant grâce à un appareillage de son
invention. Des clichés qui font l'admiration."
 
Journal NORD ECLAIR :
" Eric GEIRNAERT, Villeneuvois, manifestement très
doué dans son domaine, a découvert un serpent qui
sort de l'ambre, une trouvaille d'intérêt mondial ! "
 
Le JOURNAL DE MILLAU :
" Eric GEIRNAERT, l'un des plus grands spécialiste de l'ambre. "
 
Journal SUD PRESSE :
" 'Les richesses autour des inclusions dans l'ambre' par Eric GEIRNAERT,
orateur, véritable passioné, est assurément une des
plus belles conférences jamais présentée
au Cercle Géologique de Hainaut. "
   
Journal MIDI LIBRE (Millau - Sud Aveyron) :
" Le résultat des jeux d'ambre et de lumières
d'Eric est simplement prodigieux. "

Journal Le Grand STANDARD - LILLE :
" Le rapport passionnel qu'entretient Eric GEIRNAERT avec ses recherches
lui confère un caractère particulièrement troublant. Il peut parler
des heures dans ses sommets de réflexion, cet
homme là sait des choses que tout le monde
ignore, il paraît presque ému lorsqu'il trouve
une oreille attentive à ses histoires. "






Les Animations / Expositions AMBRE sont réalisées GRATUITEMENT.
Idéal pour préparer une exposition, idéal pour publier un article : les Posters - Infographies...

If you need picture amber. Free Appraisal Amber Services
Available and Great Presentation Design Fossils!



INFOGRAPHIE exemple : L'histoire de Jurassic Park avec le sang d'un moustique est-elle possible ?



En exploitant directement les dépouilles sanguinolentes en chair et en os, (découvertes, ici, par E.G.), le scientifique
John Hammond (Richard Attenborough) n'aurait-il pas facilement cloné les dinosaures en évitant les séquences
génétiques des grenouilles avec tous les ratés de l'on connaît et qui sont à l'origine du film à grand spectacle ?


L'histoire de Jurassic Park avec le sang d'un animal fossile est-elle possible ?
Voici la première trace connue et publiée (2002) de sang fossile piégé dans l'ambre.
Le sang fossile est celui d'un vrai vertébré. Le sang, rouge parfaitement visible dans
la matrice de résine, s'écoule des chairs sanguinolentes d'une queue de lézard.
Cette découverte est assez exceptionnelle...

La première trace connue (publiée 2002) de sang fossile
d'un vertébré -avec la connexion à la dépouille- !!!

Voir le sang fossile

Lizard Blood In Amber Brings Jurassic Park Closer.
A lizard trapped in amber for several million years has been found by Eric Geirnaert (Naturalist and author specialized in the photography of rare inclusions); for the first time, traces of true blood (true red blood and not the lymph of the insects or another arthropods) have been found in an amber fossil !






  

Mieux qu'au musée
où il faut payer l'entrée et où l'on ne voit pas forcément bien les explications rédigées en
petits caractères, voici
la rubrique des belles mentions rares.Toutes ces références sont des découvertes
réalisées à partir d'un nettoyage manuel. Collection, photographies, découvertes commentaires : Eric G.


Valoriser une collection passe résolument par l'image. Voici quelques vues qui ne peuvent pas restituer la collection dans son ensemble...

THE VERY BEST-OF : Trapped in a fossilized amber deposit, many soft tissues of
vertebrates have remained entombed in small ambers pieces since prehistoric times !


THE VERY BEST-OF :
Le petit lézard dans l'ambre de la Baltique.




Les galeries photos de l'auteur
UNIQUE, découverte EXCEPTIONNELLE !
Cette écaille piégée dans l'ambre jaune montre
l'épiderme d'un lézard qui est marqué par
les mélanophores que sont des cellules
spéciales qui concentrent les
pigments de l'animal.

L'écaille de lézard avec les mélanophores.


Plusieurs références et
découvert en juin 1998,    le gladiateur
transporte toujours son acarien.

 
Un ambre écrasé.     Une aile d'insecte.
Le piège du pin.     Une pêche miraculeuse.
Des minéraux dans un ambre insectifère.
Le culicidae.   Des fossiles colorés.
Records et fourmis.     L'abeille dans les strates.
Les abeilles baltes.   Un "chien".
Un ambre in situ.     Un essaim de papillons.
Des ambres colonisés.   Une fleur.
La technique photo.    Un alevin    médiatisé.
Les araignées.    Les plus vieux ambres.
Des graines dévorées.
Une mouche.     Des poils aux pattes.     Le vol nuptial.     Des libelles(sss).     Celui-ci est vrai.     Le bois mal digéré.     Il y a là, de l'art.     Un impact.
Restons simples.     Graines et leur ADN.     Le graal   publié.      Un nouveau procédé d'observation.     Une belle collection.     Raconter une histoire.
Conférences animations.     Enfin libre.     Mes fourmis dans l'espace.     Sans aiguillon mais avec un dard.     Microorganismes: méga-problème.    
Usurpation d'identite.     Accouplés pour l'éternité.     La première fourmi du matériel roumain.     Une graine qui germe.     Une collection de papillons.    
Pondre par étouffement     Le picking.     Des graines.     Une belle feuille.     La morsure de l'araignée.     Pierre ornementale.     Copal bleu malgache.
Une thèse et une hypo-"thèse".     Le record.     Les ambres de l'Oise.     Quel prix pour cet ambre ?     Le piège des oléorésines.     Une question.
Pour "panser" le piège des oléorésines.    Le maillage expressif des craquelures.     Un ambre vert.     Le plus gros ambre balte.     Le piège aquatique.
Un serpent.     Les vertus de l'ambre.     La plus grande mine d'ambre.     La chambre originelle d'ambre.     L'Ambre et l'Art-Déco.     L'ambre en France.
Ambre ancien et minéraux.     Ambre une collaboration.     Jusqu'à 230.000 tonnes par an.      Le capitalisme "ambré".     Rien de plus facile !    
L'ancêtre des papillons.     Le Crétacé est opaque.     Le piégeage accidentel n'explique pas tout.     Les plus belles images.     Le pelambre.   
L'intérieur sans toucher la surface.     Totalement surréaliste.     La première inclusion du livre.     Rutilant-éblouissant-flamboyant.    Le bon sens.
Usurpation médiatico-commerciale.     Le malheur des hommes.     8.500 images en collection.     La légende de l'ambre.     Une emulsion.
Jurassic Park version enfants.    Une mousse en cristaux fibreux.     Circulez, y'a rien à voir.     Fenêtre muséale.     Le puzzle végétal.     Un reflet.
Phagocytés par la résine.     La couleur des premiers papillons.     Les vraix faux ambres.     L'origine paléogéographique.     Une exsudation.    
L'ambre d'Afrique.     Pupes de fourmis.     Impossible mais l'ambre dit le contraire.     Une attaque avérée d'araignée.     Du natif au bijou.
La vérité est celle des observations.     La marque du temps.         Une goutte sucrée.     Pour aller au plus simple.     La pseudo inclusion.    
Autres images à suivre...








Voici, ci-dessous, en liste déroulante, une trentaine de mentions RARES, ce sont des inclusions remarquables
et parfois uniques. De tels instantanés sont exceptionnels en paléontologie, et, ces images
publiées en 2002 dans l'ouvrage Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie
sont à l'origine de la fascination particulière qu'ont les publics
pour les inclusions de l'ambre...



 


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    1 - Un scorpion, piégé vivant, restitue dans le milieu
piège fossile sa proie tout juste capturée !
Voir le scorpion


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    
2 - Un petit poisson, un alevin : le premier vertébré
aquatique piégé dans l'ambre !!!
Voir l'inclusion
Voir le poisson (article)
Voir le poisson inclusion et le poster


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    
3 - Une portion unique de couleuvre est conservée
dans la résine fossile !!!
Voir la couleuvre


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    
4 - L'exposition consacrée aux fourmis de l'ambre
les plus anciennes connues à ce jour.
Voir l'exposition


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     5
- Connu depuis longtemps et dessiné (Forel, Lane)
le transport en tandem des fourmis n'avait jamais été identifié
dans le registre fossile !
Le premier transport en tandem jamais observé
dans le registre des fossiles chez les fourmis !!!
Voir le transport en tandem


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    6 - Chez le dernier ordre d'insecte identifié à partir des fossiles de l'ambre
le premier gladiateur connu (2002) montrant une phorésie !!!
Voir le gladiateur + phorésie


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     7 - La plus importante découverte connue de vertèbres isolées connectées
Voir les ossements


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     8 - La plus ancienne inclusion identifiée
au monde, un grain de pollen de 225 M.A. !!!
Voir le pollen et du cinéma à la réalité...


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     9 - La trace (5,4 cm) du plus grand insecte (11 cm)
enregistré dans l'ambre
Voir la trace


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     10 - La première mention d'une découverte de résine
fossile bleue dans les gisements africains !!!
Voir la résine bleue africaine



Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    11 - L'histoire de Jurassic Park avec le sang d'un moustique est-elle possible ?
Ces traces rouges sont un peu le saint graal de tous les collectionneurs d'ambre.
Voir le saint graal

Voici la première trace connue et publiée (2002) de sang fossile piégé dans l'ambre.
Le sang fossile est celui d'un vertébré. Le sang, parfaitement visible dans la
matrice de résine, s'écoule des chairs sanguinolentes d'une queue de lézard.
Cette découverte est exceptionnelle...

La première trace connue (publiée 2002) de sang fossile
d'un vertébré -avec la connexion à la dépouille- !!!
Voir la trace de sang




Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    12 - La première mention connue d'une graine fossile qui germe dans l'ambre
Voir la graine
Voir l'inclusion dans l'ambre (petit format)
Voir l'inclusions (poster)



Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     13 - La toute première découverte d'un animal marin piégé dans l'ambre : un Cnidaire !!!
Voir le Cnidaire
Le poster




Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     14 - La première découverte publiée d'algues marines !!!
Voir les algues


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     15 - La publication de la première fourmi des ambres roumains
Voir la fourmi


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     16 - La première extraction (isolation réussie et complète) d'une
foumi fossile de l'ambre de la Baltique !!!
Voir la fourmi isolée de l'ambre


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr     17 - La première mention connue d'un fossile de l'arbre antique producteur d'ambre
qui montre le détail interne des canaux résiniques à l'origine des ambre !!!
Voir l'arbre antique
Voir les canaux résiniques


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    18 - La plus grande portion de plume publiée originaire
des gisements malgaches, une plume de 5 cm
Voir la plume


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    19 - Les inclusions végétales témoins rares et
EXTRAORDINAIRES de la biosphère antique
Voir la collection des inclusions végétales


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    20 - Il n'est pas nécessaire de découper les ambres en lames
minces pour réaliser de belles observations
Voir le résultat d'observation


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    21 - Notre équipe réalise des expertises sur du matériel péruvien.

Voir un ambre péruvien


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    22 - Le rôle de conseil et d'expertise pour la joaillerie d'art.
Voir la joaillerie d'art



Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    23 - UNIQUE, voici
la mention de la mouche la plus ancienne connue à ce jour.
Voir le fossile de la plus vieille mouche au monde !



Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    24 - UNIQUE, vue d'artiste et rêve de myrmécologues : le progénote des fourmis
c'est à dire la fourmi la plus ancienne du Monde !!!
Voir le fossile d'ambre de la plus vieille fourmi du monde : Gérontoformica !

Gérontoformica, (le progénote), la plus vieille fourmi du monde est
présentées au Palais de la Découverte


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    25 - L'équipe éditoriale du site Ambre.jaune vous accompagne pour toutes
les expositions et ou publications
relatives à l'ambre...
Ambre.jaune, votre partenaire
pour les travaux pédagogiques

pour les jolies photographies dinclusions


Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    26 - EXEMPLE : L
a phylogénie et l'origine des fourmis par l'étude de l'ambre...
Des exposés thématiques clairs idéalement illustrés pour vivre la culture



Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    27 -
Exceptionnel, rare, jamais publié !!!...
Quel bois mangeaient les termites antiques ? Pour le savoir, il suffit d'ouvrir
les inclusions de l'ambre. Certains insectes ont conservé intact le bois
qu'il avaient ingéré avant de mourir dans le milieu piège de la résine !
Le bois ingéré par les termites




Les exclusivités du site Ambre.Jaune 
Conceptions graphiques 
Architectures informatiques 
Découvertes, Photographies 
Référencements Google 
- Eric GEIRNAERT - 
Contact : eric.ambre.jaune@hotmail.fr    28 -
UNIQUE, découverte EXCEPTIONNELLE !...
Cette écaille piégée et conservée dans l'ambre jaune
montre l'épiderme d'un lézard qui est marqué par
les mélanophores que sont des cellules spéciales
qui concentrent les pigments de l'animal.
L'écaille de lézard avec les mélanophores














Les ressources pour approfondir un sujet

AMBRE le jeu concours

Les actualités

Le coin des bonnes affaires

Les galeries commentées

Le Gladiateur présenté au salon Fossilium





Ambre - ARCHEOLOGIE





      Ambre archéologique (conservation / altération).

      Bonjour monsieur Geirnaert. Je me permets de vous écrire concernant des petits modules découverts lors de fouilles archéologiques il y a une vingtaine d'année. Il s'agissait de la fouille d'un quartier artisanal spécialisé dans la fabrication d'objets de parure, en verre, os, et pierres semi précieuses. Au moment de la découverte, le fouilleur a identifié de petites perles d'ambre. Cependant, aujourd'hui à la réouverture des boîtes, je n'ai trouvé que de la poudre brune, ou bien des nodules ressemblant à du bois vermoulu (image ci-dessus).
Est-il possible que ce soit de l'ambre altéré ? Comment savoir si c'est de l'ambre ?

      En vous remerciant par avance.

      Patricia Rifa.
 
      Bonjour Madame, l'identification du nodule désagrégé en poudre (ambre pulvérulent ou bois vermoulu) est assez simple sous binoculaire. Si l'on suppose que c'est de l'ambre, le grain cassant, grossier à fin doit avoir un volume et un "éclat cristallisé", le grain fragile lorsqu'il est brisé doit donner des facettes lisses, courbes ou planes et brillantes avec une petite réverbération à la lumière, (les petits éclats sont luisants). Regardez l'ambre archéologique romain en vignette en haut à droite sur l'image. Si le grain est tel qu'indiqué, la matière peut éventuellement correspondre à une résine (pulvérulente) qui s'altère à l'air. La résine (fossilisée ou non) est pulvérulente, elle se consume à l'air et à la lumière. Si la poudre est mat, si le grain est terne, plus rond, avec des stries, cela peut correspondre à du bois désagrégé, compacté, imprégné d'une substance originelle qui se désagrège avec le temps (du sel par exemple ou de la pyrite). D'ailleurs, parlant de pyrite, percevez-vous une odeur ? Celle d'un gaz qui pique légèrement le nez et qui proviendrait d'une réaction à l'air ? Les objets archéologiques ont-ils été trouvés dans un substrat (originel) humide ? Le sel environnant situé dans un sable humide peut avoir cimenté, aggloméré la matière qui aujourd'hui s'altère... C'est assez fréquent. Selon moi, vous avez conservé vos échantillons archéologiques dans un endroit (malheureusement) sec... TROP sec...

      Maintenant pour tester l'ancienneté de la résine (éventuelle) et savoir si elle est fossilisée, il faut passer la poudre sous une lampe UV. Si la matière répond par une fluorescence (même faible), c'est bien une résine fossile. Et, si la réponse UV est négative, c'est alors une résine ancienne (certes) = archéologique, mais non fossilisée. Dans ce cas vous pouvez tester un grain entre vos dents. C'est un procédé connu pour expertiser les résines anciennes qui permet de lire (si oui ou non) elles ont encore un goût. Les résines contemporaines, subfossiles ont une saveur. Une analyse IR, une pyrolyse donnera l'identification de la résine (l'affinité botanique).
Vos découvertes sont sans doute celles que l'on trouve au Maghreb (dans le sable ?) où l'hygrométrie originelle est maintenue stable. L'aspect extérieur des pièces semble m'indiquer (sauf erreur) qu'il pourrait s'agir de parures (des plastrons), les pièces (si c'est de l'ambre) sont parfois montées en bijoux, elles sont serties ou percées même dans cet état et conservées à 50 - 70 cm dans des sables compactés. Est-ce le cas ici ? Pour répondre en détail, il faut décrypter le détail du grain de la poudre à la loupe binoculaire. Attention, du sable peut être mélangé à la poudre archéologique... Donc il faut savoir lire et identifier le grain de la poudre (grain à grain)...
Sinon, je repense au "sel"... Vos échantillons ressemblent beaucoup à de l'ambre archéologique dégradé en poudre recouvert éventuellement de carnalite. La Carnélite est un sel naturel de potassium et de magnésium qui existe par exemple en Egypte... Pour information, la carnallite était mélangée au natron (carbonate de sodium) pour construire les pierres moulées (géo-polymères)...

      Pour résumer :
1) Le grain d'une poudre d'ambre (ou d'une résine indurée non ou mal fossilisée) est celui d'une matière tendre qui montre un éclat. Seul l'ambre fluoresce, la résine indurée ne fluoresce pas. Entre les dents la poudre organique est évidemment tendre.
2) Le grain d'un sable a ses facettes plus ou moins altérées par l'érosion. Le grain d'un sable est très solide entre les dents. Il n'y a aucune confusion possible entre un sable minéral dur et une poudre organique tendre (d'ambre ou de résine indurée).
3) La poudre de bois est différente (avec des traces, des lignes) et la matière est très tendre entre les dents. Seul l'ambre fossile fluoresce. Une résine indurée (archéologique = pas fossilisée, = "contemporaine") désagrégée ne fluoresce pas.

      Maintenant, dans certains dépôts organiques (ouverts depuis peu), il est possible de découvrir des matières recouvertes d'un bio-film fluorescent. Il faut alors caractériser le grain en profondeur, sa dureté, son état fossilisé (éventuel) sous UV... Sinon, voici une infographie pour présenter votre sujet...

      Madame, ai-je répondu à vos questions ?

      Cordialement, Eric G.
 
      Je vous remercie infiniment de votre réponse détaillée, simple et claire !!! Le contexte de découverte, est effectivement à Alexandrie, Egypte, en bord de mer, c'est très très humide mais énorme salinité ambiante....... Je m'atèle à ces tests et je vous tiens au courant. Voilà, on n'a pas eu besoin d'aller bien loin, un simple coup d'œil à la binoculaire a clairement mis en évidence l'ambre cristallisé sous la gangue altérée. Nous avons entamé un traitement de consolidation au paraloïde, afin de pouvoir faire des photos et un test UV. Le paraloïde est une résine acrylique thermoplastique utilisée dans la conservation d'œuvres d'art depuis les années cinquante, comme adhésif pour la consolidation et comme vernis stable. Donc ici ce sont de jolies petites perles egyptiennes ! Je ne pense pas que nous finirons aujourd'hui, et demain c'est weekend ici, mais je vous tiens au courant !

      Encore merci.

       Patricia Rifa.




Une première Mondiale !
Une exclusivité du Magazine AMP !

ARCHEOLOGIE : Le rituel funéraire ambré romain.


Associé déjà au Sandarac et à l'Oliban (dans des mélanges de revêtements - recouvrements) l'ambre jaune de la Baltique (variété Gédanite reconnue par IR) semble avoir été utilisé dans les gestes du rituel funéraire romain entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère. Trois mille défunts, dont certains recouverts de textiles avec des fils d'or, (embaumement, plâtre, ambre et résines), témoignent d'une crise de mortalité majeure (éventuellement épidémique, peste, variole, typhus, dysenterie).
Pour la première fois, une découverte archéologique exceptionnelle atteste de l'utilisation de l'ambre balte dans les pratiques funéraires romaines ! L'article, à la base d'une collaboration pour un Master, rappelle les notions historiques de l'utilisation de cet écrin de miel à cette époque mémorable...



Autres exclusivités



Une première Mondiale !
Une exclusivité du Magazine AMP !

World's oldest spider's web !!!


Quelle est la plus ancienne toile orbiculaire d'araignée ? Quelle est la plus vieille soie fossile préservée dans l'ambre ? Quels sont les acteurs paléontologiques de ces pièges ?

Les araignées archaïques nous obligent à réviser nos certitudes, l'article, présente l'araignée, inséparable de sa soie, sous une lumière nouvelle, résolument ambrée !
Et, pour ceux qui souhaiteraient un complément d'information sur les araignées de l'ambre...





Un document UNIQUE !
Une exclusivité du Magazine AMP !!!

La plus grande concentration mondiale...
...de spécialistes de l'ambre !!!

Et, l'affiche du premier congrès mondial des inclusions de l'ambre





Un document UNIQUE !
Une exclusivité du Magazine AMP !!!

Il n'y a qu'en prospectant sur le terrain que l'on peut espérer découvrir un gisement, et, pour vous aider, voici la liste des principaux sites fossilifères d'ambre en métropole.
La liste des gisements d'ambre en France.










Sur réservation, les plus belles images de l'ambre.


Les photothèques à la demande...


Les photothèques sont réalisées à la demande

Les photothèques, par thèmes, sont toutes
réalisées en cd-rom à la demande.
Mais attention, le piratage
est interdit...









      Droit de reproduction, information aux internautes.

      Toute copie, toute récupération -même partielle- d'image, toute appropriation pour exploitation et/ou mises en réseau, toute rediffusion sous quelque forme -même fragmentaire- est strictement interdite. Le contenu du site et les infographies ne sont transmissibles en aucune manière. Les récupérations d'images pour d'éventuels travaux professionnels et autres présentations à un public sont soumises à autorisation préalable et expresse de l'auteur. La violation de ces dispositions impératives soumet le contrevenant, et toutes personnes responsables, aux poursuites pénales et civiles prévues par la loi. Comme les photographies, les infographies du site Ambre.Jaune.free.fr (et autres sites associés) sont protégées par le droit d'auteur : art. L112-2-9 du Code de Propriété Intellectuelle.




Les photographies présentées dans le site Ambre.Jaune.free.fr sont la propriété exclusive de
l'auteur et ne peuvent être exploitées sans accord préalable.
Les
photographies du site Ambre.Jaune.free.fr sont
protégées par le droit d'auteur : art. L112-2-9
du Code de Propriété Intellectuelle.

© 2002 Eric GEIRNAERT / Ambre.Jaune.Free.fr -
Contact E-mail : eric.ambre.jaune@hotmail.fr


Le site Ambre.Jaune est réalisé par l'ABC